FAQ

Découvrir la plateforme

Neo&Nea est une plateforme en ligne visant à vous permettre de comprendre et d’agir pour le climat :

  • Comprendre grâce à l’estimation de votre empreinte carbone. Cette dernière s’intéresse à votre comportement quotidien, votre confort, vos habitudes et parfois vos privilèges pour mesurer votre impact individuel sur le climat.
  • Agir via une série d’actions. En plus de la dimension individuelle, la plateforme propose des actions collectives qui peuvent être prises aux différentes échelles de pouvoir à savoir l’État et les entreprises.

QUEL EST L’OBJECTIF DE LA PLATEFORME NEO&NEA ?

Neo&Nea a pour objectif d’accélérer votre compréhension et/ou votre action pour la préservation du climat.

L’intention n’est absolument pas de vous responsabiliser en lieu et place de nos représentant·e·s mais plutôt de vous donner les clés de compréhension pour que vous puissiez accepter, refuser et/ou exercer les pressions nécessaires afin que des décisions cohérentes soient prises.

COMMENT UTILISER LA PLATEFORME NEO&NEA ?

Neo&Nea vous permet de comprendre et d’agir pour le climat en deux étapes :

  1. L’outil empreinte carbone : calculer votre empreinte carbone va vous aider à mieux comprendre l’origine, la répartition et estimer le total de vos émissions. Pour autant, le but n’est pas d’être exhaustif dans le calcul, un second calculateur sera bientôt disponible pour cela. Toutefois, c’est une étape importante avant d’agir.
  2. Les actions individuelles et collectives : pour agir, deux options vous sont proposées :

Option 1 :  Vous pouvez choisir à travers une série d’actions qui vous seront recommandées sur base de vos réponses à un mini-questionnaire.

Option 2 :  En appliquant plusieurs filtres à un catalogue d’action, vous pouvez sélectionner, ajouter à vos favoris ou à votre liste d’actions, toutes les actions que vous souhaitez .

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à vous référez à la vidéo explicative qui se trouve sur la page d’accueil.

Oui, Neo&Nea est une plateforme entièrement gratuite pour les citoyen·ne·s.

Neo&Nea est pensé pour être rapide, notamment en limitant le nombre de questions, et simple, afin de permettre à tout le monde d’avoir une première estimation de son empreinte carbone. Néanmoins, le nombre de questions étant limité, l’estimation de l’empreinte carbone est moins précise que pour d’autres calculateurs.

Neo&Nea se différencie aussi par la présence d’actions collectives et pas uniquement individuelles, dans le but de comprendre le rôle pouvant également être joué par les pouvoirs publics et les entreprises. Pour en savoir plus à ce sujet, n’hésitez pas à consulter cet article sur ce qui relève de la responsabilité individuelle et/ou de la responsabilité collective.

L’empreinte carbone est une estimation des émissions de gaz à effet de serre générées de manière directe ou indirecte, par une personne sur une année.

Pour plus d’informations sur l’empreinte carbone, vous pouvez également retrouver de plus amples explications en lisant comment calculer son empreinte carbone ?

Plutôt que de l’appeler empreinte carbone individuelle, chez Neo&Nea, nous l’avons rebaptisée « empreinte carbone citoyenne » parce que nous sommes convaincu·e·s de la nécessité de l’action citoyenne et pas uniquement individuelle.  Nous détaillons pourquoi dans pourquoi calculer son empreinte carbone.

Calculer l’empreinte carbone est un acte très introspectif et soulève beaucoup de questions. L’objectif de ce calcul n’est absolument pas de vous faire porter la responsabilité mais plutôt de vous montrer, directement, dans votre quotidien et à votre échelle, quels sont les leviers d’action et surtout, lesquels sont collectifs et relèvent des pouvoirs publics et des entreprises.

L’unité de calcul CO2e, abréviation de « CO2 équivalent« , est une mesure utilisée pour agréger toutes les émissions de gaz à effet de serre (GES) et pas uniquement le CO2.

Le CO2e permet de comparer les émissions de différents gaz à effet de serre en les exprimant en termes d’équivalent CO2. Cela est nécessaire car différents gaz ont des potentiels de réchauffement climatique différents. Ainsi, lorsqu’on parle d’unité de calcul CO2e, cela signifie que les émissions de tous les gaz à effet de serre sont converties en équivalent CO2, en tenant compte de leur potentiel de réchauffement climatique respectif. Cela permet d’avoir une mesure commune pour évaluer l’impact global des émissions de GES et facilite les comparaisons et les analyses des émissions provenant de différentes sources ou activités

Via la plateforme Neo&Nea, nous vous proposons de calculer votre empreinte carbone individuelle, c’est-à-dire votre propre impact sur le changement climatique.  Même si une série de questions ont trait à l’ensemble des personnes avec qui vous vivez ou vous déplacez, le nombre de personnes est chaque fois pris en compte pour établir votre résultat individuel.

Différentes données personnelles sont collectées lors de votre visite ou votre utilisation de la plateforme. Pour tout savoir sur la manière dont elles sont collectées, vous pouvez vous référer à nos conditions générales d’utilisation et notre politique de confidentialité.  Parallèlement, nous avons rédigé un document qui simplifie tout cela pour plus de transparence.

La plateforme est accessible à tout le monde, mais les facteurs d’émissions utilisés sont, s’ils sont disponibles, belges.

Ce calculateur se décompose en différentes étapes qui correspondent à nos besoins dont : se loger, se déplacer, se nourrir, s’habiller et se divertir. Nous avons effectivement d’autres besoins ou activités qui n’ont pas été pris en compte dans ce calculateur tels que : se soigner, se former, gérer son argent, s’épanouir, etc …

Nous nous sommes limités pour différentes raisons, notamment en raison de l’absence de données concernant ces besoins mais également pour rester fidèle à notre volonté de simplifier le calculateur pour qu’il reste simple et accessible.

Notre calculateur a été conçu pour répondre à différents objectifs :

Accessible à tous et toutes

Le calculateur est destiné à toutes personnes qui souhaitent comprendre d’où viennent les émissions de gaz à effet de serre dans leur quotidien.  Aucune connaissance préalable n’est nécessaire pour le remplir.

Facile et rapide à l’utilisation  

Les questions sont relativement simples afin faciliter le remplissage du questionnaire et éviter d’avoir besoin de documents pour y répondre (factures,…).  Idéalement, le calcul de l’empreinte carbone peut être réalisé en 5 à 10 minutes maximum. L’expérience utilisateur a été soignée pour rendre l’expérience simple et agréable, depuis smartphone, tablette ou ordinateur.

Un outil pédagogique  

Une explication est disponible sur l’origine des émissions de GES liée à l’objet de la question posée dans le questionnaire. Des articles complémentaires détaillent quant à eux la répartition des émissions de GES pour certains biens ou services. Des quiz sont également proposés pour ceux et celles qui souhaitent approfondir leurs connaissances.

Transparence et objectivité

Toutes les données utilisées s’appuient sur des sources officielles (Ademe, AWAC, etc.).  Les formules des calculs sont également accessibles sur demande.  Pour obtenir les données, n’hésitez pas nous contacter à l’adresse info@neoenea.be

Une approche par besoin

Le calculateur adopte une approche par besoin. Cette approche vise à élargir la réflexion sur nos besoins et la manière dont on y répond plutôt que d’adopter une approche plutôt matérielle.

La manière dont on est conçu le calculateur et plus particulièrement la plateforme vise également à questionner la responsabilité des différents acteurs (citoyens, entreprises et états) et ainsi éviter le risque de culpabiliser l’utilisateur, parfois ou souvent contraint dans son action par des choix de société plutôt qu’individuels.

Ces objectifs et les choix qui en découlent impliquent certaines contraintes notamment au niveau de la précision de l’estimation de l’empreinte carbone (voir question suivante).

POURQUOI PARLE-T-ON D’ESTIMATION D’EMPREINTE CARBONE ?

Les calculs d’empreinte carbone sont toujours des estimations.  Il est impossible de calculer exactement les émissions liées à une seule personne. Comme toute estimation, elle se veut être la plus précise possible compte tenu d’une série de critères.

 Au sein de Neo&Nea, nous avons privilégié la rapidité, la facilité et la simplicité des questions pour permettre au plus grand nombre de personnes de répondre.

 Dès lors, on ne pose pas les questions comme :

  • Quelle est votre consommation de gaz ou d’électricité en kWh ?
  • Combien d’années en moyenne gardez-vous en moyenne votre machine à laver, votre télévision ou votre cafetière ?
  • Combien de grammes de viandes de bœuf, de fromage, de quinoa mangez-vous ?

 Pourquoi ? 

Parce que cela augmenterait fortement le nombre de questions posées et que certaines personnes ne connaissent pas ou n’ont pas accès à ces réponses, les empêchant dès lors tout bonnement de calculer leur empreinte carbone.

Si vous souhaitez recevoir tous les détails méthodologiques de notre calculateur, n’hésitez pas à nous contacter à l’adresse : info@neoenea.be 

Parallèlement, nous travaillons sur un document qui vous permettra d’obtenir un résultat bien plus précis de votre empreinte carbone. Si cela vous intéresse, contactez-nous à l’adresse : info@neoenea.be

Se loger

Pour construire un logement, il faut des matériaux (blocs, béton, briques, bois, argile,…). Pour obtenir ces matériaux, il a fallu extraire la matière première, la transformer et la transporter. Pour chacune de ces étapes, de l’énergie est nécessaire. Aujourd’hui, l’énergie est principalement fossile (pétrole, gaz, charbon). Les énergies fossiles sont la principale source d’émissions de GES.

Plus votre logement est grand, plus il a fallu des matériaux pour le construire et donc de l’énergie pour les obtenir. A priori, l’espace à chauffer sera également plus grand et par conséquent plus d’énergie sera nécessaire.

Plus on est nombreux à vivre sous le même toit, plus les émissions de GES générées par la construction et l’utilisation de son logement (chauffage, éclairage,…) sont réparties sur un grand nombre de personnes. Les émissions réparties par personne sont donc plus petites.

Le mazout et le gaz naturel sont des énergies fossiles qui, lorsqu’elles sont consommées émettent beaucoup des émissions de gaz à effet de serre. Les autres types d’énergie émettent également des émissions de gaz à effet de serre, à un moment ou à un autre (pour la fabrication des éoliennes par exemple) ou lors de leur combustion (bûches de bois) mais en moindre quantité.

Plus votre logement est isolé et moins la chaleur va être conservée à l’intérieur. C’est comme quand vous mettez un pull ou un manteau, plus il est chaud et plus votre chaleur corporelle va se préserver et plus vous aurez chaud.

Beaucoup de bon sens dans cette information ! Plus la température est faible, moins vous avez besoin de chauffer. Les économies d’énergie pour un degré varie entre 7 et 15%.

Un lit, un matelas, une garde-robe, tous ces meubles ont nécessité des ressources (bois, métaux,…) et de l’énergie pour être fabriqués et transportés. Ensuite, nous avons fait quelques suppositions pour établir une moyenne par type de pièces, à savoir que pour une chambre, vous deviez avoir au moins un lit et une garde-robe.

Se déplacer

Les avions utilisent du kérosène pour voler. Le kérosène est un dérivé du pétrole, une énergie fossile. Un kilomètre en avion émet en moyenne autant d’émission de gaz à effet de serre que pour un kilomètre en voiture en solitaire. L’avion vole à priori beaucoup plus vite que ne roule votre voiture ce qui permet de faire beaucoup plus de kilomètres beaucoup plus rapidement. Dit autrement, l’avion permet d’aller à Rome pour un long weekend ce que vous ne feriez à priori pas seul en voiture.

Les émissions de vos déplacements viennent à la fois de la fabrication du moyen de transport utilisé et du carburant ou de l’électricité nécessaire pour son utilisation.

Pour fabriquer une voiture ou un vélo, il fa fallu différents matériaux qu’il a fallu extraire, ensuite assembler, transporter avant d’être monter. Toutes ces étapes ont nécessité de l’énergie, derrière laquelle on retrouve des émissions de gaz à effet de serre.

Pour utiliser une voiture, vous mettez de l’essence, du diesel (qui sont des énergies fossiles) ou de l’électricité (également partiellement produite à partir de gaz naturel en Belgique).

Se nourrir

Votre régime alimentaire va être l’un des principaux déterminants des émissions de gaz à effet de serre liés à votre alimentation. Les ruminants émettent du méthane via leur processus digestif. Le méthane est l’un des différents gaz à effet de serre, à côté du CO2 issus des énergies fossiles, du protoxyde d’azote et des hydrofluorocarbures notamment.

Les émissions de gaz à effet viennent principalement de l’emballage. Le plastique est un dérivé du pétrole, une énergie fossile mais également du transport de cette eau, de l’entreprise de production à chez vous en passant par la grande surface.

Pour fabriquer un four, un lave vaisselle ou un robot électrique et autres appareils ménagers, il a fallu différents composants métalliques et plastiques qu’il fallu assembler, emballer, avant d’être transporté jusqu’à votre vendeur. Toutes ces étapes ont nécessité de l’énergie, notamment fossiles. A titre d’exemple, pour un four micro-onde, il faut compter 98kg CO2e. Pour un lave-vaisselle, il faut compter 271kg CO2e.

 

Plus vous gardez un équipement longtemps et plus vous « amortissez » ses émissions sur une longue période de temps. Ainsi, si vous garder un four micro-onde 5 ans, les émissions attribuées à votre empreinte carbone sont de 19,6 kg de CO2 par année, soit 98 kg CO2e divisé par 5 ans. Si vous garder un lave-vaisselle 10 ans, les émissions attribuées à votre empreinte carbone sont de 27,1 kg de CO2 par année, soit 271 kg CO2e divisé par 10 ans.

S'habiller

La production de vos vêtements, de la culture du coton ou l’extraction du pétrole pour le synthétique, à la distribution en magasin, en passant par le tissage et la fabrication nécessitent de l’énergie, généralement électrique pour les machines et fossile pour les transports, générant ainsi des émissions de gaz à effet de serre.

Pour fabriquer un fer à repasser ou n’importe quel autre appareil électroménager, il a fallu différents composants métalliques et plastiques qu’il fallu assembler, emballer, avant de les transporter jusqu’à votre vendeur. Toutes ces étapes ont nécessité de l’énergie, notamment fossile. A titre d’exemple, pour un lave-linge, il faut compter 305 kg d’émissions de gaz à effet de serre.

En outre, plus vous gardez un équipement longtemps et plus vous « amortissez » ses émissions sur une longue période de temps. Ainsi, si vous garder une machine à laver 10 ans, les émissions attribuées à votre empreinte carbone sont de 30,5 kg de CO2 par année, soit 305 kg CO2e divisés par 10 ans.

Se divertir

Vous l’aurez compris, derrière chaque objet se cache de l’énergie nécessaire pour l’extraction des matières premières, leur transformation, leur assemblage, leur distribution et lors de chacune de ces étapes, de l’énergie, notamment fossile est consommée, générant ainsi des émissions de CO2.

Vous l’avez aussi compris, plus vous garder un appareil longtemps et plus vous répartissez les émissions liés à sa production sur une longue période. Hormis des ruptures technologiques qui permettent de fortement diminuer la consommation électrique d’un appareil, garder un appareil plus longtemps est systématiquement efficace pour réduire son impact sur votre empreinte carbone.

Avant d’être diffusées sur nos écrans, les données des vidéos stockées dans des data centers ont transité par le réseau de télécommunication. Le stockage, transfert et affichage des vidéos a ainsi nécessité de l’énergie électrique qu’il a fallu produire. Pour produire cette électricité, il a fallu plus ou moins d’énergies fossiles selon le mix électrique du pays de production. En Belgique, le mix électrique est d’environ 180 g CO2e par MWh. En Allemagne, le mix électrique est d’environ 430 g CO2e par MWh. Il est plus élevé parce qu’une partie de leur électricité est toujours produite par des centrales à charbon.